Information

Plantes aromatiques: Céleri Apium graveolens L.

Plantes aromatiques: Céleri Apium graveolens L.

Famille: Ombrellifères
Espèce: Apium graveolens L.

Généralité

Plante très commune dans tous les jardins et très cultivée. C'est une plante bisannuelle dans des conditions naturelles, mais elle reste au sol pendant quelques mois lorsqu'elle est cultivée.
Céleri côtelé (Apium graveolens L. var. Dulce Miller)
Céleri-rave (Apium graveolens L. rapaceum Miller)

Céleri - Apium graveolens L. (site web photo)

Caractères botaniques

Les tiges angulaires peuvent atteindre un mètre de hauteur. Les feuilles sont pennées, divisées en segments à lobes ovales, dentelées à la marge. Les fleurs sont blanches et rassemblées en parapluies 6-12 rayons. Le fruit (appelé graine) est composé de deux akènes à nervures verticales. La racine est la racine pivotante.

Céleri blanc côtelé (site web)

Cultivation

Le céleri cultivé (tous appartenant à l'espèce Apium graveolens L.) peut être classé en:
1) Céleri côtelé, dont le pétiole des feuilles est utilisé, très développé et charnu;
2) Couper le céleri, dont les feuilles sont utilisées pour l'assaisonnement.
3) Céleri-rave, dont la grosse racine est utilisée;
En tant que culture horticole, le céleri est semé dans un lit de semences en utilisant 1-2 g de graines par mètre carré, même fin janvier dans une serre chauffée ou un lit chaud afin de préparer les plants à repiquer à la fin avril et d'obtenir une production utile dès que possible. Juin. En juin-juillet, le céleri est transplanté pour la production hivernale.
Le repiquage peut se faire à la main ou avec des repiqueurs mécaniques (en culture spécialisée 70 cm entre les rangs et 25-30 entre les plants). Il doit être immédiatement irrigué. Il a besoin de désherbage, couvrant les fertilisations (en plus de la fertilisation organique et minérale de l'automne précédent) et des irrigations répétées.
Lorsque les plantes ont atteint un développement suffisant, un blanchiment est effectué, labourant les plantes et liant les feuilles aux 3/4 de leur hauteur. Des tables sont placées sur les côtés des plantes soutenues par des piquets pour compléter le blanchiment. Dans les régions froides, cette opération a lieu dans des puits spéciaux.
Il existe de nombreuses variétés cultivées; parmi ceux-ci: canne à canon plein, canne à or, céleri de Trevi, Pascal résistant.
L'opération la plus exigeante pour le céleri côtelé est le blanchiment qui peut être obtenu en laissant les plants en place ou en les transplantant. Le blanchiment en place est obtenu en nouant les feuilles pour former un bouquet et en repliant les plantes en trois étapes: d'abord jusqu'à 1/3, puis à mi-chemin puis jusqu'à 2/3 de leur longueur. Les plantes blanchies à la chaux sont déracinées, lavées, attachées en grappes et envoyées au marché.

Collection et conservation

Les feuilles et les tiges peuvent être récoltées tout au long de la saison de croissance et consommées fraîches ou congelées (coupées en petits morceaux et placées dans des sacs).
Sur un hectare de culture, environ 600 quintaux de produit ou plus sont obtenus.
Le produit est utilisé directement en nutrition humaine ou destiné aux industries alimentaires pour la préparation de cornichons, soupes séchées et surgelées.
Pour récolter les fruits, la partie apicale doit être coupée lorsqu'ils sont presque mûrs: battre délicatement les infructescences pour récolter les graines. Les racines doivent être éradiquées en automne.

Utilisation en cuisine et propriétés thérapeutiques

Les feuilles et les tiges de céleri sont largement utilisées dans la préparation des soupes et des viandes. Ils peuvent également être consommés frais, ajoutés à des salades composées.
Propriétés thérapeutiques: apéritifs, digestifs, diurétiques, carminatifs.


Vidéo: Produire des PPAM bio (Octobre 2021).