Divers

Amanita rubescens

Amanita rubescens

Un champignon à manger, mais avec prudence

Le genre Amanita est l'un des nombreux genres de champignons existant dans la nature. A l'intérieur, il comprend à la fois des espèces très bonnes à manger et très recherchées, comme la délicieuse Amanita caesarea; mais aussi des espèces hautement toxiques et vénéneuses, comme la mortelle Amanita phalloides. Ensuite, il y a les champignons qui sont bons à manger, mais avec prudence, comme l'Amanita rubescens. Ce champignon est également appelé Tignosa vinata, car sa caractéristique la plus distinctive et reconnaissable réside dans le fait que sa chair devient rougeâtre même si elle n'est pas manipulée. Cette Amanita peut être consommée, mais elle contient des substances toxiques thermolabiles qui doivent être éliminées en cuisant la viande du champignon. Cependant, la cuisson doit être prudente et prolongée, pour éviter tout empoisonnement.


Les caractéristiques d'Amanita rubescens

Amanita rubescens tire son nom botanique du fait que sa chair a tendance à se tourner vers une couleur rouge vin. Rubescens en latin, en fait, signifie rougeâtre. Le nom commun avec lequel cette espèce est souvent indiquée est aussi Tignosa vinata, ou Amanita rouge. Son chapeau lui-même a une couleur brun rougeâtre, mais lorsqu'il pleut, il a tendance à s'estomper et à devenir beaucoup plus léger. Souvent, il contient des résidus de voile, qui n'ont cependant jamais de couleur blanche. Les cheveux sont compacts et fermes, mesurant jusqu'à 15 centimètres de diamètre, quand il pleut beaucoup, ils peuvent même devenir plus gros, mais en saison sèche, ils restent beaucoup plus petits. Lorsque le champignon est jeune, le chapeau a une forme hémisphérique, puis lentement en mûrissant, il s'élargit et s'aplatit. Les marges sont toujours régulières et lisses.


La toxicité d'Amanita rubescens

La tige d'Amanita rubescens peut développer jusqu'à 25 centimètres de hauteur, a une forme légèrement conique et est de couleur blanche. Il a aussi des nuances de vin rouge, en particulier près du chapeau et de l'anneau sous-jacent, tandis que la volve est absente. Les viandes internes sont blanches, tendant au rouge une fois coupées, elles ne dégagent pas d'odeur particulière et, si elles sont dégustées, elles ont un goût sucré, avec un arrière-goût aigre. L'Amanita rubescens pousse dans la période de l'été à tout l'automne, on la trouve dans les bois, où elle préfère les plantes à feuilles caduques ou conifères, et se développe à différentes altitudes. Lorsqu'on trouve une Amanita rubescens, ou un spécimen supposé l'être, il faut veiller à ne pas la goûter crue, ou en tout cas à ne pas avaler la viande, car si elles ne sont pas cuites, elles sont toxiques et peuvent provoquer des crises d'hémophilie même graves.


Comment cuisiner Amanita rubescens

Outre le fait que l'Amanita rubescens ne doit pas être consommée crue, une fois cuite, elle est très appréciée en cuisine. Les admirateurs le considèrent comme deuxième, pour la bonté, seulement à Amanita caesarea, dans le genre. La saveur de sa viande, cependant, est très forte, à tel point qu'elle peut ne pas être appréciée de tous; généralement, pour cette même raison, il n'est pas recommandé de l'utiliser avec d'autres variétés de champignons, car il couvrirait leur saveur. Les grillades sont également déconseillées, car de cette manière, des parties du champignon encore crues pourraient rester à l'intérieur, ce qui serait donc mauvais pour la santé. La cuisson doit durer au moins 20 minutes; pour cuire Amanita rubescens, la tige doit être enlevée et le capuchon bien nettoyé, car la cuticule ne peut pas être enlevée sans endommager tout le champignon.


Vidéo: Amanita rubescens (Octobre 2021).