Divers

Culture de romarin

Culture de romarin

Technique de culture

La plante de romarin aime le soleil et la chaleur et peut pousser à la fois en pleine terre et en pot. Il est très résistant mais les températures inférieures à 10 degrés ne sont pas tolérées, il doit donc être placé dans des zones à l'abri du froid et du vent. Le sol idéal pour la culture est calcaire mélangé à du sable, mais convient également aux sols argileux. Il ne tolère pas la stagnation de l'eau, il est donc important que le sol puisse favoriser le drainage rapide de l'excès d'eau. S'il est cultivé en pot, il doit avoir un diamètre minimum de 20 cm et les arrosages doivent être plus abondants. En cas d'hivers particulièrement froids, il peut être abrité dans un endroit frais, comme la cave, tandis que s'il est cultivé dans le sol, il sera nécessaire de protéger la base.


Entretien et collecte

Très résistante à la sécheresse, comme toutes les plantes méditerranéennes, la culture du romarin nécessite une irrigation plus abondante au moment du repiquage ou dans les périodes les plus sèches. Les premières brindilles doivent être récoltées lorsque la plante a atteint l'âge d'un an. Les sommets, qui sont les parties les plus tendres de la plante, seront coupés au sommet à environ 25-30 cm du sol. Cette astuce favorisera une excellente récupération végétative. Les bourgeons peuvent être coupés toute l'année, en tenant compte du fait qu'en été, l'arôme sera plus intense. Les fleurs ont les mêmes propriétés que les feuilles, elles peuvent donc être utilisées en toute sécurité. La taille énergétique n'est pas nécessaire, il suffit de couper les parties sèches et de raguler la taille, au printemps, pour conserver l'aspect touffu.


La reproduction

Lorsque la culture du romarin a atteint sa pleine maturité, la plante peut se reproduire par bouture, par graine ou par division de la plante. Les semis doivent être effectués au printemps dans un mélange de sol fertile et de sable grossier, qui doit être conservé à l'ombre et bien humidifié. Le repiquage des plants doit se faire entre avril et mai. La multiplication par boutures se fait au printemps. Les pousses sont prélevées à la base de la plante, 15-20 cm de long, et sont plantées pour 2/3 dans un mélange de tourbe et de sable. L'enracinement prend deux mois, pendant cette période les pousses doivent être conservées au frais. Ils sont plantés l'année suivante. Si vous choisissez de reproduire le romarin en divisant la plante, vous devez procéder au printemps, sur des plants de un à deux ans. Avant la transplantation, ils doivent être conservés dans un endroit frais jusqu'à ce qu'ils prennent racine.


Culture du romarin: maladies et ravageurs

Dans des conditions particulières, le romarin peut développer certains problèmes. Le principal est l'apparition d'une moisissure blanchâtre sur les feuilles. Si vous intervenez rapidement il suffira d'éliminer la partie malade, sinon vous devrez recourir à l'utilisation de pesticides. Les jeunes plants sont sujets à la pourriture des racines au niveau du collet causée par le champignon Rhizoctonia. Nous intervenons en veillant à ce que seules les racines soient enfouies, en évitant les fertilisations azotées et, dans les cas les plus graves, avec l'utilisation des produits appropriés. Si le romarin est affecté par de petites taches sombres sur la tige et les feuilles, le coupable est toujours un champignon: dans ce cas Alternaria. Pour éviter l'apparition, la plante ne doit pas être placée dans des zones humides et mal éclairées. Enfin, si des pucerons apparaissent, il faut recourir aux pesticides.


Vidéo: Rencontre avec Rémy Estoppey, producteur dherbes aromatiques VD (Octobre 2021).