Les collections

Carence en phosphate dans les plantes

Carence en phosphate dans les plantes

Carence en phosphate dans les plantes

Une attention particulière doit être portée aux symptômes d'une carence en phosphore, car ils peuvent être facilement confondus avec ceux d'une carence en potassium ou en azote, même si une carence en phosphore est moins fréquente. Dans tous les cas, quand cela se produit, il peut y avoir une croissance réduite de la plante, ce qui peut également conduire au nanisme, également accompagné d'une croissance mineure et anormale du système racinaire. Le manque de lignification des tissus de soutien se traduit également par une posture non érigée, ce qui peut être bien observé lorsque les roses sont touchées. Il est de plus petite taille et dans ce cas également il y a un jaunissement des veines et, sur les feuilles plus jeunes, des couleurs allant du bleuâtre au violet au bronze. Les feuilles plus anciennes peuvent également nécroser et se détacher de la tige. Enfin, en ce qui concerne les fruits, il y a souvent des retards de floraison et de fructification. Les carences en phosphore sont souvent dues au fait que l'élément est présent dans le sol, mais pas sous une forme utilisable par les plantes, et cela est dû au pH du sol. Le phosphore est le plus soluble à pH neutre, tandis que dans les substrats à pH trop élevé ou trop bas, il forme des composés insolubles. Il faudra donc rééquilibrer le pH du sol. La fertilisation avec des produits à base de phosphore doit donc être effectuée aux premiers stades du développement des plantes, en particulier pour stimuler la croissance des racines et la floraison. Il peut être administré au plus fort de l'été, pour accumuler des réserves pour affronter l'hiver.



Vidéo: Bien nourrir ses poissons en Aquaponie (Octobre 2021).