Intéressant

Rotation des cultures

Rotation des cultures

La rotation des cultures repose sur l'hypothèse que l'insistance du même type de plante sur le sol, à long terme, épuise ses possibilités nutritionnelles, qui doivent donc être réintégrées par la culture ultérieure de cultures de types différents. Les légumes sont divisés en gros consommateurs d'engrais, comme le chou, les pommes de terre et les courgettes, les moyens, comme les betteraves, le fenouil et la laitue et les faibles comme les haricots et les légumineuses. A partir de cette subdivision, les plates-bandes seront organisées en trois secteurs, réservés respectivement aux consommateurs forts, moyens et faibles. Chaque année, les récoltes seront déplacées d'un secteur afin de ne pas fatiguer la terre, jusqu'à ce que la période de quatre ans soit terminée. La terre peut ainsi retrouver ses valeurs nutritionnelles qui sont réintégrées grâce à la production d'azote par des plantes à faible consommation. En plus de la rotation temporelle, la culture associée peut également être mise en œuvre, c'est-à-dire la plantation de plantes complémentaires dans les mêmes espaces en ce qui concerne les temps de maturation et les caractéristiques nutritionnelles.



Vidéo: La rotation des cultures (Octobre 2021).